Connect with us

Protection des animaux

Vente de homards vivants

Published

on

Dans différents endroits au Luxembourg, on peut acheter des homards et d’autres crustacés sous forme d’aliments vivants. Les homards sont attrapés sur les fonds de mer à l’aide de cages et il y en a qui y meurent de faim avant qu’on les sorte de l’eau.

Les homards sont des animaux sensibles à la douleur qui, surtout, ne supportent pas la chaleur. Malgré cela, on leur lie ensemble les pinces et on les jette dans l’eau bouillante.

Dans ce contexte, j’aimerais poser les questions suivantes aux ministres :

  • Quels sont les autorisations et les documents dont une personne ou une firme ont besoin pour pouvoir vendre des animaux vivants, de façon générale ? Est-ce qu’on a besoin d’une autorisation spéciale pour la vente de homards vivants ?
  • Quels sont les standards à respecter pour l’élevage de homards depuis l’arrivée au pays jusqu’à la vente dans un magasin ou dans un restaurant au consommateur final ?
  • Quels sont les standards à respecter pour le transport de l’animal jusqu’au consommateur ?
  • Est-ce que les ministres estiment que ces standards sont satisfaisants ?
    • Quels sont d’autres animaux qui, le cas échéant, sont vendus comme des aliments vivants à l’instar des homards et d’autres crustacés ?
    • Est-ce que les ministres partagent l’avis que le fait de leur lier ensemble les pinces, de les enfermer dans des petits aquariums et de les jeter finalement vivants dans de l’eau bouillante n’est pas conforme à la loi sur la protection des animaux ?
    • Est-ce que les ministres voient un éventuel conflit avec le principe de l’ancrage de la protection des animaux dans la nouvelle Constitution et avec la loi sur la protection des animaux de 2018 ?
    • Est-ce que la vente d’animaux vivants continuera à garder son caractère légal ?
    Continue Reading
    Click to comment

    Leave a Reply

    Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht.